Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

 

Mylène Farmer  est née sous le nom de Mylène Gauthier (et non Marie-Hélène Gauthier) le 12 septembre 1961 à 5 h 17 à Pierrefonds (près de Montréal au Canada) de parents français. (elle a choisi Farmer pour son nom en souvenir de l'une de ses actrices préférées : Frances Farmer. Cette dernière a fini ses jours dans une institution spécialisée dans les troubles psychiatriques après l'abus répété des boissons alcoolisées).

Son père, Max, aujourd'hui décédé, y travaillait comme ingénieur des ponts et des chaussées et sa mère, Marguerite, née en 1928 à Lennon (Finistère), s'occupait de ses deux enfants. Mylène est le troisième enfant d'une famille qui allait en compter quatre : Jean-Loup (malheureusement décédé dans un accident de voiture), Brigitte et Michel, le dernier membre de la famille, né en 1969.

Quand Mylène eut 8 ans, elle et sa famille laissèrent le Canada pour aller vivre tout près de Paris, en France, plus précisément à Ville-d'Avray. Ce fut un terrible choc pour Mylène, qui était si renfermée sur elle-même. Ses parents ne comprenaient pas sa personnalité, si peu ordinaire, si malheureuse et si indépendante. Mylène ne voulait pas jouer avec des amis de son âge, mais elle préférait aller à l'hôpital pour aider des enfants handicapés. Elle ne s'entendait pas avec ses amis et jouait spécialement à des jeux de garçons. Elle n'avait qu'une seule passion : l'équitation. C'est pour cela que sa famille l'inscrivit à l'école du Cadre Noir de Saumur. Malheureusement, elle décrocha et quitta sa famille définitivement à 18 ans, après avoir passé 2 jours en terminale A4.

Elle se décida alors à suivre une carrière artistique. Mylène se trouva une nouvelle passion : le théâtre.
Pour se payer des cours de théâtre avec Daniel Mesguish au cours Florent (elle y restera 3 ans) elle vend des chaussures, assiste un dentiste puis un gynécologue, pose comme mannequin pour la haute couture ou pour des publicités.

                         

                                                                                     

Mais Mylène, déçue par son enseignement n'y restera que 4 mois après avoir joué entre autres Zézette dans la pièce "le père Noël est une ordure" montée par un autre élève…un certain Thierry Mugler.

Mais bien qu'ayant gagné un concours de chant étant petite, elle n'imagine toujours pas devenir chanteuse.
C'est toutefois du côté d'un de ses amis que le destin décide de lui offrir la chance de sa vie. Mylène connaît en effet un jeune homme passionné de musique, Jérôme Dahan, qui a commencé à jouer de la guitare à 13 ans avant de faire du piano. Ce dernier est assistant-régisseur dans une société de production cinématographique.

Il y fait la rencontre d'un autodidacte de 22 ans venu présenter un jour un scénario de long métrage.Le garçon a déjà à son actif plusieurs courts-métrages (dont un de 20 minutes tourné à 11 ans et un film "la ballade de la fée conductrice" présenté à Cannes et interdit aux moins de 18 ans, réalisé à 17 ans), des publicités (à l'étranger), ainsi que la composition de quelques musiques. Il s'appelle Laurent Boutonnat.

Jérôme et Laurent deviennent amis et fondent une boîte d'édition avec un troisième compère. Ils présentent alors une chanson à Lio, qui lui plaît, mais le titre ne sera jamais enregistré car le troisième associé veut garder la totalité des droits éditoriaux.

C'est après de longues heures de travail dans la cave de Jérôme que naît un soir une chanson au refrain obsédant, à l'allure de comptine mais aux paroles subversives: "Maman a tort". Intuitivement, ils savent que ça ne peut être qu'un tube. Seule reste à trouver l'interprète idéale… Ils enregistrent le morceau avec une jeune fille de 15 ans, mais se heurtent à de nombreux problèmes juridiques car la loi règlemente les contrats avec les mineurs.

Nullement découragés, ils décident d'organiser un casting auquel auditionner dix copines de copines accompagnées de leurs parents et parmi lesquelles figure Mylène. "Humble et discrète" selon les termes de Jérôme, elle ne cherche pas à s'imposer à tout prix, même si elle connaît déjà les deux auteurs et comme personne d'extraordinaire ne s'était présenté, elle est finalement retenue.

Boutonnat donnera une version différente de cette rencontre par la suite : "on est tombé sur Mylène, présentée par un ami. Quand on l'a vue, on a tout de suite su que c'était elle. On aurait vraiment juré qu'elle sortait de l'hôpital avec ses cheveux longs, à la limite de la psychotique, ça laissait imaginer les pires trucs, une enfance tragique, qu'elle avait été violée par son père, fouettée par les bonnes sœurs, tout çà …"

Quant à Mylène, son récit diffère également : "Ce jour-là, ils m'ont choisie parmi tous les modèles présents. J'étais très étonnée. Encore plus lorsqu'ils m'ont annoncé que c'était pour enregistrer une chanson ! Je n'ai pas hésité un instant. Après la lecture du texte, j'ai dit oui".

La maquette de "Maman a tort" enregistrée, restait à trouver la maison de disques susceptible de miser sur le trio. A mobylette, ils entament la tournée des sociétés parisiennes d'édition, mais se heurtent à un mur. Le "non" est unanime, personne ne croit en Mylène. Pourtant rien n'arrête les jeunes artistes en herbe, qui prétextent avoir refait le mix (petit mensonge) pour obtenir un deuxième puis troisième rendez-vous avec les différentes maisons. C'est au bout d'un an de cette quête ingrate que le miracle se produit. Début 1984, François Dacla, chez RCA, tend l'oreille et décide de signer un contrat en licence qui sera paraphé par Michel Esmosino.

Le 45 T apparaît dans les bacs avec une pochette en noir et blanc montrant une Mylène d'une pâleur maladive, prostrée, vêtue d'un simple déshabillé vaporeux. Au verso, des traces de sang, rouge vif, tranchent sur le noir, avec cette étonnante dédicace : "A Ludwig, à Frances". Ludwig pour Louis II de Bavière, roi fou amant de Wagner (hommage à l'homme ou au film de Visconti ?). La face B est la version instrumentale du titre.

Les mois passent, l'hiver est long, la chanson ne décolle pas… Etant à des années lumières de ce qu'on entend à l'époque, le titre n'est pas défendu par RCA qui n'y croit pas. C'est alors auprès de Bertrand Le Page, éditeur qui connaît bien les rouages du show-business, que les auteurs accordent une partie des droits du disque. Ce dernier relance le 45 T avec une nouvelle pochette en couleurs, un maxi et une version anglaise : "My mum is wrong".

Mylène enchaîne alors les passages télés dans les émissions populaires de variété. A la recherche d'un look, ses tenues, variées et colorées, étonnent par leur audace (elle porte du vert, qui est habituellement superstitieusement banni à l'antenne) et leur style indéfinissable :

Robes, jupes, salopette, pantalon, parfois même chapeau … La chorégraphie est sommaire mais étudiée, rythmée par la batterie de la musique. Ses sourires sont rares, elle affecte un air de poupée ingénue, le regard souvent perdu … Aux questions que les animateurs lui posent sur le sens des paroles, elle ne répond que d'une façon laconique, préservant le mystère de leur interprétation …

Toutefois le disque est un succès…100 000 exemplaires seront écoulés au début de l'automne, malgré la censure de quelques programmes télés (chanson "inconvenante" pour le producteur américain de "Salut les Mickeys", émission pour enfants) et radio. Avec à l'appui, un clip tourné en vidéo sans beaucoup de moyens (5000 frs). On y voit Mylène, vêtue de son déshabillé, entourée d'enfants. Quelques images-chocs dans une ambiance sombre et étrange : la chanteuse décapitée, des larmes, des panneaux scandant "Maman a tort" et portés par les petits monstres … Mais Laurent Boutonnat ne s'en contente pas … Il désire réaliser un deuxième clip, visuellement plus riche, destiné aux premières parties des salles de ciné et à cet effet un story-board est concocté. Il se déroule dans un hôpital psychiatrique et Mylène est en fauteuil roulant. Petit hic : le budget s'élève à 450 000frs. Devant cette entreprise risquée, le "non" des producteurs est hélas catégorique.

Qu'à cela ne tienne, un deuxième 45 T est en préparation et après "Bip Be Bou Rock'n'Roll/L'Amour au Téléphone" prévu pour Janvier 85 mais finalement annulé, c'est une autre chanson écrite du temps de "Maman a tort" qui sortira : "On est tous des imbéciles" au refrain toujours aussi provocateur et écrit par Jérôme Dahan, tandis que Laurent Boutonnat signe la face B : L'Annonciation.

L'échec de ce dernier titre avec seulement 40 000 ventes provoque la fin de la collaboration avec RCA et le départ de Jérôme Dahan. Polydor reprend le duo et leur fournit de meilleurs moyens.

Le 25 septembre 1985, Plus Grandir sort dans les bacs. Mylène en a écrit le texte ainsi que celui de la face B : Chloé et désormais les textes de tous les singles suivants. Bien que ce single n'est pas un véritable succès commercial, le clip permet de marquer l'empreinte du duo dans le métier artistique.                                           

Mais ce n'est vraiment qu'en mars 1986, avec la sortie de Libertine couplé à Greta que la carrière de Mylène Farmer se lance. Le style du duo se forge dans le succès : Mylène a désormais une couleur rousse dans les cheveux et le clip en cinémascope de 11 minutes montre les talents de réalisateur de Laurent; et 370 000 exemplaires vendus.

Arrive finalement le premier album "Cendres de Lune", le 1er avril 1986 qui contient seulement 9 titres

Tristana émerge en février 1987 (face B : "Au bout de la nuit"); le clip tourné dans le Vercors est encore grandiose et définie désormais l'univers farmerien. Ce nouveau titre sera réinséré dans l'album 'Cendres de lune" pour relancer les ventes.

Le single suivant "Sans contrefaçon" (face B : La ronde triste) est immédiatement un succès avec 500 000 exemplaires vendus : le clip qui ne sera fini que quelques temps après, mettra en scène la comédienne Zouc.

"Ainsi soit-je" marque un contraste de ton avec les anciens singles; il fera l'objet d'un couplage expérimental d'une nouvelle technologie : CDV-maxi.

Le deuxième album "Ainsi soit-je…" voit le jour en avril 1988. Avec 1 800 000 ventes, il permettra à Mylène de recevoir son premier disque de diamant, le 14 novembre 1989.

"Pourvu qu'elles soient douces" sort le jour de son 27e anniversaire, le 12 septembre 1988. Le single reste l'une de ses plus grosses ventes avec 700 000 exemplaires et le clip est l'un des plus impressionnants par sa réalisation.

Alors, le 19 novembre 1988, la récompense qu'elle reçoit lors des 4e Victoires de la musique comme meilleure interprète féminine de l'année la propulse au sommet

Suit "Sans logique" qui s'accompagne du magnifique "Dernier sourire", puis un autre superbe single "A quoi je sers" accompagné de "La veuve Noire".

Attendu depuis décembre 1988, le tour 89 de 40 dates est un succès : débuté au Palais des Sports de Paris du 18 au 25 mai 1989, il s'interrompt pour un voyage de repos en Inde puis continue de septembre à décembre et termine le 7-8 décembre au Palais Omnisports de Paris-Bercy. A peine le tour fini, sort "En concert", la vidéo du tour qui sera primée par le Prix Européen de la Vidéo Musicale.

"Allan live" et "Plus Grandir live" sont tiré de cet album live.

Après sa tournée, débute alors une période transition : sa rencontre avec le public a été très éprouvante autant physiquement que moralement; elle abandonne désormais son enveloppe égocentrique pour devenir toujours plus proche de son public. Dans cette perspective, sort au début 1991 après 16 mois d'abscence audiovisuel, son nouvel album : "L'autre".

Durant cette même année, plusieurs titres tirés de cet album envahiront les ondes hertziennes : le premier "Désenchantée" restera l'une de ses meilleures ventes voire la meilleure avec plus de 800 000 exemplaires vendus; le clip est d'ailleurs à la hauteur de son succès : tourné en Hongrie, dans la plaine de la Puszta, il a occupé 120 personnes dont 100 figurants hongrois.

C'est par un duo qu'elle continue cette année placée sous le signe de la belle rousse : elle interprète ainsi en compagnie de Jean-Louis Murat son premier duo "Regrets" pour finir l'année en beauté "Je t'aime mélancolie" s'avère devenir un autre grand succès.

Le 12 novembre 1991, le succès de notre star nationale prend une tournure dramatique : un homme pénètre les locaux de Polydor afin de voir Mylène mais celui-ci est armé d'un fusil et il abat le standardiste-réceptionniste.

Mylène Farmer culpabilise mais refuse toute protection : "Dans ces cas-là, on ne pense pas à soi, à ce qui aurait pu nous arriver, mais à la famille en deuil, à cet homme qui est mort et qui n'y était pour rien…"

L'année suivante, en avril, "Beyond my control" bouleverse les médias : le clip fait un scandale et est censuré par la plupart des chaînes de télévision; bien que Canal + accepte de le diffuser peu après 20h, ce n'est qu'à partir de minuit qu'on peut espérer le voir sur M6 : sont en cause l'excès de sexe et de violence et suite aux événements précédents, la modération est de rigueur. "Ce vidéo-clip est extrêmement sanglant, c'est du Mylène à la puissance 100" déclare un programmateur de M6.

Mylène continue de nous étonner avec son single suivant "Que mon cœur lâche". Ce titre qui a pour sujet le SIDA est proposé pour l'élaboration d'un album "Urgence" pour la recherche contre le SIDA; mais ce sera finalement "Dernier sourire" qui sera retenu. Ce single est une mise en avant à la nouveauté : tout d'abord, il abandonne le format vynil pour laisser place au Compact-disc; ensuite, c'est le premier titre sur lequel n'est pas adapté un clip réalisé par Laurent Boutonnat : en effet, celui-ci travaillant sur un long-métrage cède la place à Luc Besson qui donne un aspect plus réjouissant au style farmerien.

Ce titre lui vaudra une nouvelle victoire aux Music Awards de Monte-Carlo.

Mylène Farmer vise désormais le 7ème art : en effet, le long-métrage dont s'occupait Laurent est bel et bien à l'intention de sa protégée. Le cinéma est un rêve que Mylène couve depuis toujours et "Giorgino" est un scénario que Laurent pense et repense depuis son adolescence.

Le film sort dans les salles le 5 octobre 1994.

Malheureusement, le film est loin des espérances de nos deux stars. On peut même le désigner comme un échec total … C'est un échec public mais aussi un échec personnel car il a célé l'amitié intense qui existait entre les deux compères.

Jeff Dahlgren, son partenaire dans "Giorgino" étant désormais son seul ami très proche, elle décide de le suivre en Californie où elle va apprécier retrouver l'anonymat.
En septembre 1995, elle fait son come-back avec son album "Anamorphosée" enregistré en Californie.
(Victoire pour l'album le mieux exporté)

Alors s'enchaînent les tubes : "XXL", "L'instant X", "California", "Comme j'ai mal", "Rêver".

Qui dit succès, dit tournée. C'est pourquoi le 25 mai 1996, Mylène débute sa tournée dans l'hexagone. Celle-ci sera malheureusement interrompue le 15 juin au cours même du concert de Lyon : Mylène tombe de scène et se brise le poignet. Le 29 novembre, la tournée reprend.

C'est au cours de son concert à Bercy, le 12 décembre, qu'est filmée la vidéo "Live à Bercy".

Alors, suit une nouvelle série de succès live : "La poupée qui fait non" (duo avec Khaled), "Ainsi soit-je", "Désenchantée" (diffusé sur NRJ), tous tirés bien sûr de cette fabuleuse cassette.

Le 7 et 8 décembre 1997, pour marquer la réussite non seulement de sa tournée mais aussi de toute sa carrière, NRJ rend hommage à notre sublime Mylène en organisant un week-end "Mylène Farmer" où l'on pourra suivre la saga-NRJ qui décrit son parcours.

1999

Encore une fois, Mylène refait un come-back après une longue période d'absence : le 1er février 1999 dans MusicNews sur NRJ, l'annonce puis le passage du nouveau single "Âme Stram Gram" sublime une nouvelle fois les fans. Le 9 mars, le single est dans les bacs et ce sera plus de 300 000 ventes. Cette ambiance techno semble plaire puisque le single se classe dès la première semaine, à la seconde place des meilleures ventes de single.

Pour le clip de l'Âme Stram Gram, une nouvelle bonne surprise puisque le duo Mylène et Laurent est de nouveau formé et nous offre un superbe scénario de plus de 10 minutes : un coût de 3,5 millions et un réalisateur talentueux : Ching Siu Tung pour 5 jours de tournage à Pékin.

Après un début de promo, le 7 avril, l'album "Innamoramento" est enfin en vente : une fois de plus en exclusivité, NRJ diffusait la veille certaines chansons avec la présence de la Belle. L'album est vite un succès et affiche plus de 500 000 exemplaires vendus. Il se vendra à plus d'1 million...

Après 3 mois "Je te rends ton amour" arrive le 1er juin. Elle participe à la "Fureur du Parc" où elle chante cette dernière chanson.
Arrive septembre, synonyme du MYLENIUM TOUR où elle commence par Marseille avant de se rendre à Bercy pour 4 soirs d'affilée puis parcours toute la France. Elle prend une pause après son concert du 13 décembre toujours à Bercy avant de reprendre sa tournée en février.

2000

Mais durant cette pause, elle sera à l'honneur lors des NRJ Music Awards où elle remporte les trophées pour le "Meilleur album francophone", "Meilleur artiste féminine francophone" et pour le "Meilleur concert".

Son single "Optimistique-moi" est sorti  le 22 février 2000. Plusieurs télés ont été programmées pour promouvoir cet opus : Les années tubes, Hit machine, Tapis rouge.

Elle a découvert une jeune fille, Alizée, qui est passée dans l'émission "Graines de stars" sur M6. Mylène lui  a écrit une chanson. Laurent Boutonnat en a fait la musique. Tout cela a donné : "Moi...Lolita" qui est donc le premier single d'Alizée.        PAROLES

Un DVD du "Live à Bercy" est sorti fin juin 2000. Le single de l'album éponyme "Innamoramento" est sorti depuis le 18 juillet 2000.

La fin de l'année 2000 fut explosive puisque c'est en décembre que le live du Mylènium Tour fut sorti. Une vraie cohue pour s'arracher CD, DVD, VHS, Vynil, Collectors...

2001

Ensuite, les "sorties" étaient encore au rendez-vous pour Mylène. En effet après la  folie de la sortie du Mylenium Tour en live en décembre 2000, il y a eu la sortie de "l'histoire d'une fée,c'est..." chanson écrite par Mylène et extraite du film "Les Razmockets à Paris" dont Mylène a assistée à l'avant première aux U.S.A.

Viens aussi le 2è single d'Alizée "L'alizé"   fleche_droite.gif (1871 octets)  PAROLES .  Ensuite, c'est la sortie de "Parler tout bas" 3è single d'Alizée accompagné d'un clip "mylènien".

Plusieurs récompenses ont été attribuées il y a quelques temps à Mylène et à Alizée (donc un peu à Mylène aussi) : lors des M6 Music Awards, Mylène a eu le prix pour le clip de l'année (optimistique-moi) et Alizée pour être la révélation francophone. Ensuite, pour les NRJ Music Awards, elle a été consacrée meilleure artiste féminine francophone et Alizée pour, encore une fois, la révélation et une autre pour son site web, bref le clan farmer raffle tout et on ne va pas s'en plaindre !

Je ne parlerais pas des Victoires de la musique (où Mylène n'a encore ,une fois de plus pour cette émission, reçu aucune récompenses).

Le 13 mars 2001, l'intégrale de ses clips en DVD sort dans le commerce.

dvdclip1.jpg (20235 octets) dvdclip2.jpg (20232 octets)

Après quelques mois d'absence, Mylène revient avec un nouveau single et un nouveau partenaire : Seal. Leur chanson s'appelle "Les mots". Le single est sorti le 13 novembre 2001. Mais 15 jours plus tard, c'est un évenement puisque Mylène sort son 1er best-of qui a le même nom que le single qu'elle a sorti 15 jours auparavant.

Single "Les mots" avec Seal

Best-of "Les mots"

2002

Lors des NRJ Music Awards 2002, elle est récompensée en tant q' "artiste féminine francophone de l'année 2001"

Avril 2002 (le 16 précisément), un nouveau single sort qui s'intitule "C'est une belle journée" qui est un inédit, extrait du best-of sorti 5 mois avant.



Mylène fait 2 passages télés pour promouvoir cette chanson (Hit Machine + Zidane ELA)

En septembre, c'est "Pardonne-moi" qui est sorti, un autre inédit du best-of avec un clip en noir et blanc.

 Aucune télé n'a été faite pour ce single. Le prochain rendez-vous sera les NRJ Music Awards 2003, le 18 janvier à Cannes. Mylène est nominé pour l' "Artiste féminine francophone". Va-t-elle remporter cette récompense pour la 4è fois consécutive ?


2003

Pour la 4è fois consécutive, Mylène remporte le NRJ Music Award de l'artiste féminine francophone. Dans son discours, elle annoncait que çà lui tardait de retrouver le public sur scène. Bonne nouvelle pour les fans. Elle chanta ensuite "Rêver" en direct avec Yvan Cassar au piano.

Après quelques mois creux, Mylène nous revient en avril avec la sortie d'un livre, un conte philosophique écrit par Mylène elle-même. Le roman s'appelle "Lisa-Loup et le conteur". Le succès est tout de suite au rendez-vous puisque le livre est dans les meilleures vente dès le début.

2004

C'est en cette fin d'année 2004 que la patience des fans mylèniens va être récompensée. En effet le 16 décembre de cette année, Mylène donne une conférence de presse à Paris afin d'annoncer son retour :

Un nouvel album prévu pour le mois de Mars 2005 qui sera suivi en janvier 2006 d'une série de 13 concerts qui seront donnés à Paris Bercy. Aucune tournée n'est prévue puisque aucune salle à part Bercy ne pouvant accueillir le futur show !!!!!! A suivre...

2005

Le mois de janvier 2005 sera marqué par la suite des ventes des places pour les concets qui auront lieu... 1 an plus tard. Soi-disant les 3/4 des dates seraient complètes !!!!

Le 09 février, c'est la délivrance pour les fans qui découvrent le nouveau single "Fuck them all" diffusé sur les radios.

Vient ensuite la sortie de ce single puis le 04 avril, c'est le nouvel album "Avant que l'ombre" qui sort...

Les sorties se succèdent avec la découverte du clip de Fuck them all puis avec un nouveau single toujours extrait du nouvel album. C'est Q.I qui a été choisi. On découvre dans le clip, Mylène en plein ébat amoureux avec un homme (typé méditerrannéen). Le single est disponible dès le 04 juillet.

Après une longue attente de 2 ans 1/2, Mylène réapparait le 12 novembre à la télévision sur France 2 dans l'émission Symphonic Show pour y interpréter son nouveau single "Redonne-moi"

2006

L'année 2006 commence avec 2 grands évènements, premièrement une longue interview de Mylène dans l'émission 7 à 8 sur TF1 puis les 13 concerts donnés à Paris Bercy.

L'interview exceptionnelle (sûrement la dernière aussi importante) nous a montré une Mylène sereine qui parlait de sa vie, des rumeurs qui se faisait sur elle, de ses fans, bref un peu de tout, rien de tel pour nous mettre en appétit avant les concerts qui se dérouleront donc quelques jours après la diffusion de cette interview.

Enfin, plus d'1 an après l'annonce des concerts suite au nouvel album "Avant que l'ombre", c'est donc le 13 janvier que commence la série des 13 concerts à Paris Bercy, un show pharaonique, gigantesque qui restera dans les mémoires. Le dernier concert de la série aura lieu le 29 janvier. Ils auront réuni près de 170000 privilégiés.