Après 5 long mois d'attente, le jour-j est enfin arrivé, le 27 novembre 1999. Munis de mon précieux billet,

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

nous sommes partis vers 12h30, direction LE MANS, et nous sommes arrivés à la salle vers 17 h après être passé à l'hôtel déposer quelques petites affaires.

                                                                               

Arrivés à la salle, des files d'attentes sont déjà en place et nous nous sommes mis dans une file au hasard et c'était parti pour environ 2h30 de queue avant l'ouverture des portes. Pendant ce temps-là, on s'occupait en racontant des conneries, en se ravitaillant… Tout d'un coup, tout le monde s'est mis à courir vers les portes pour l'ouverture… fausse alerte! On se tenait chaud par la même occasion puisque tout le monde s'était massé devant les portes.


Finalement, vers 19h30, nous passons la porte et courons pour avoir la meilleure place possible (on cherchait à être debout devant la scène pour  pouvoir bien bouger et bien la voir) et quelle fut notre surprise quand on a vu l'intérieur de la salle, il n'y avait presque personne devant la scène pourtant il y avait du monde devant nous, dehors pendant la queue. Superbement bien placés, il nous restait 1h30 à attendre dans la salle avant que notre astre mylénaire apparaissent.
Pendant qu'on s'impatientait, on a fait une OLA : superbe, ça chauffait un peu la salle.
Tout le monde scandait le nom de Mylène, la tension était à son comble.

MYLENE ! MYLENE ! MYLENE ! MYLENE !

Les lumières se sont éteintes, Mylenium se fait entendre devant un rideau gris (pour ne pas dévoiler le superbe décor) où des jeux de lumières aux tons violets sont projetés.

      Innamoramento…                         Innamoramento…

           Innamoramento…                            Innamoramento…

Les chœurs africains se font entendre puis le rideau tombe d'un coup, et on voit une immense statue d'environ 10 m représentant Isis, et celle ci s'ouvre en deux au niveau de la tête pour l'entrée de Mylène (vêtue d'une robe blanche) suspendue au bout de son fil (dépréssive l'artiste…) et qui va se laisser poser dans une main de la statue, on a l'impression qu'elle vole, telle une déesse descendue du ciel. (grosse émotion).

                                                               

Les premières notes de L'amour naissant apparaissent avant de laisser la place à L'âme-stram-gram où Mylène s'est entre temps changée afin de revêtir une tunique aux tons orangés qu'elle gardera pendant quelques chansons.

                                                                     

Viennent ensuite Beyond my control, Rêver puis Il n'y a pas d'ailleurs. Mylène is calling est alors interprété par une doublure, le temps pour Mylène de se changer pendant que l'on voyait une silhouette en bas de la statue.

Mylène arriva à gauche de la scène (alors que la silhouette ressemblait étrangement à notre idole) dans un magnifique costume noir sur les notes d'Optimistique-moi avec une chorégraphie faite de jeux de mains. Quelques instants plus tard, Pourvu qu'elles soient douces, qui fut entrecoupé par un medley incluant Maman a tort, Libertine et Sans contrefaçon, est repris par tous les fans (comme toutes les chansons d'ailleurs) tout cela avec de superbes chorégraphies 100% Farmer évidemment !

                                                                   

On voit encore tout le talent de Mylène dans Regrets avec cette voix qui monte dans les aiguës et qui ne se casse jamais. La chanson et Mylène sont accompagnées par un fumigène rouge au creux de la main d'Isis.

 

Sortant du bas de la statue, notre petit ange roux commença une version un peu techno de Désenchantée. Encore un bon moment ! (Tout est chaos…)

       

                 

Après être reparti en coulisses, elle revient sur les escaliers pour chanter Méfie-toi et surtout Dessine-moi un mouton où une balançoire l'accueille et Mylène vole au-dessus de la scène du haut de cette balançoire. Des lamelles argentées tombèrent du ciel accompagnant les danseurs qui sont en train de se faire une partie de … saute-mouton ! La folie une fois de plus !

                                                               

S'ensuit California puis une intense émotion se fait sentir lorsqu'elle chanta Pas le temps de vivre, quasi-a capella, un vrai bijoux.

Les portes s'ouvrent une nouvelle fois, Mylène apparaît dans un bain de sang (effet de lumières, fumigènes) elle porte une robe rouge, toute la scène est rouge et elle s'élève à l'aide d'un plateau élévateur, tout en chantant la chanson qu'elle préfère depuis qu'elle fait ce métier : Je te rends ton amour.

 

Elle poursuivit par Souviens-toi du jour, l'occasion pour une spectatrice de monter sur scène, le temps d'effleurer le temps d'un refrain notre star. La chorégraphie faite de gestes rend encore plus belle notre amour mylénaire !

Elle finit par Dernier sourire en versant quelques larmes avant de terminer son show avec Innamoramento, en se recroquevillant au creux de la main d'Isis.

Le rideau tombe, les lumières se rallument et c'est trempé et presque sans voix (à force d'accompagner Mylène à chanter et aussi à force de crier (!!!!!!!!!!!!!!!!!M.Y.L.E.N.E!!!!!!!!!!!!!!!!!!) que j'assiste à la fin d'un moment inoubliable.

C'était le moment de regagner le hall de la salle où un bar (qui était le bienvenu) et la boutique, où l'on pouvait retrouver les produits officiels de Mylène consacrée à cette tournée, étaient présents.
Vu le monde qu'il y avait un peu partout, on s'est assis contre un mur pour récupérer (je ne me suis jamais autant éclaté) en attendant que la foule se dissipe pour s'approcher de la boutique afin que je puisse acheter tee-shirt, porte-clefs, photo dédicacée, casquette, cartes postales.

Les gars qui s'occupait de la sécurité et du bon déroulement de la soirée nous disaient qu'il était temps de rejoindre la sortie. Nous avons donc pris la direction de l'hôtel pour passer une bonne nuit, la tête remplie d'images, de souvenirs...